Saint-Pierre du Vauvray
02 32 599 106

Dépôts sauvages à Saint-Pierre du Vauvray

Dépôts sauvages à Saint-Pierre du Vauvray

dépôt sauvage à Saint-Pierre du Vauvray

Les actions citoyennes n’ont pas empêché de nouveaux dépôts sauvages sur nos berges

Les actions de nettoyage des berges réalisées par les citoyens, l’action World Cleanup Day le 19 septembre, l’opération annuelle « Berges Saines » conduite par Anne-Marie Ashbrook le 26 septembre avec les enfants et leurs parents n’ont pas empêché de nouveaux dépôts sauvages à Saint-Pierre du Vauvray.

Des délinquants ont de nouveau déposé des déchets issu de la construction dans la nuit du mercredi 22 octobre au jeudi 23 octobre.

C’est honteux ! Dégâts environnementaux, dégâts sur le paysage, total irrespect de la loi et du travail bénévole réalisé d’arrache-pied par les habitants et les enfants du village, et tout ce travail est méprisé et saccagé par des crapules sans aucun scrupule.

Pourtant, nous disposons de 5 déchèteries dans le secteur. 

Un dépôt sauvage issu du BTP

Les déchèteries sont gratuites pour les habitants. Elles sont payantes pour les professionnels qui ont l’obligation de facturer le recyclage à leurs clients. Enfin, si le travail est réalisé au noir, ce n’en est que plus répréhensible !

Que dit la loi :

Le non-respect des conditions d’abandon d’ordures est passible d’une sanction pénale. Il s’agit d’une amende dont le montant est de 68 € si elle est réglée dans les 45 jours qui suivent le constat d’infraction, et de 180 € passé ce délai. Enfin, l’amende pourra atteindre 1 500 € si un véhicule a été utilisé pour transporter les déchets.

Dans le cadre d’activités commerciales menées par des entreprises, l’abandon sauvage d’ordure est passible d’une peine maximum de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende.

déchets plastiques, BTP et-végétaux

Nous recherchons des informations

Si vous disposez d’informations sur ces contrevenants (plaque d’immatriculation, par exemple), nous pourrons alors ester en justice.

Cela pourra faire un exemple pour tous les délinquants qui prennent nos berges pour une poubelle ! A 1 500 € pour un particulier, et 75 000 € pour un professionnel, cela devrait faire réfléchir.

La Seine à vélo se retrouve en plein dépotoir.

Les berges de Seine, c’est aussi le tracé de la Seine à Vélo, dans le continument  de la voie verte. Croit-on que les touristes vont affluer pour assister au spectacle misérable d’une dépôts d’ordure sur le parcours ?

Aujourd’hui, les cinq riverains de la voie de Lormais à Saint-Pierre sont prêts à  signer une charte pour l’utilisation d’une barrière qui fermerait à clé, pour empêcher l’intrusion sur la berge de ces délinquants sans foi ni lois.

La Seine à vélo est un projet national, elle relie Paris au Havre, Honfleur et Deauville. C’est un projet dont le département de l’Eure s’est accaparé. Et l’Agglo Seine-Eure en assure le développement et l’entretien sur son territoire.

Nous les remercions tous pour ce magnifique projet qui ne peut qu’être bénéfique à Saint-Pierre du Vauvray, et au tourisme vert que recherchent aujourd’hui nos concitoyens.

Mais il faut empêcher physiquement que des loubards viennent prendre notre territoire à tous pour leur poubelle.

Que dit la loi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez