Saint-Pierre du Vauvray
02 32 599 106

Risque très sévère de feux d’espaces naturels dans l’Eure

Risque très sévère de feux d’espaces naturels dans l’Eure

Le préfet Jérôme Philippini alerte sur le risque très sévère d’incendie :

Le département de l’Eure connaît actuellement une période de sécheresse impliquant un risque très sévère de feux d’espaces naturels comme les bois, sous bois ou champs agricoles.

A compter d’aujourd’hui, jeudi 30 juillet 2020, le département de l’Eure va connaître un épisode de chaleurs extrêmes. Cet épisode qui s’étalera sur deux jours, va provoquer une augmentation des températures.

Dans un contexte de sécheresse pouvant atteindre 39 degrés, et ce, depuis plusieurs semaines, le département de l’Eure est soumis à un risque important de feux d’espaces naturels.

Le Préfet de l’Eure préconise les mesures spécifiques suivantes :

  • l’application des mesures de prévention pour la réalisation des chantiers de récoltes ;
  • limiter les opérations d’entretien d’espaces verts aux abords des voies routières et autoroutières (fauchage, broyage, …) ;
  • limiter les travaux en forêt ;
  • décaler dans le temps la circulation des engins motorisés non agricoles sur les chemins/pistes et en forêt.

Le Préfet de l’Eure appelle au strict respect des règles de prévention :

  • ne pas fumer en forêt ou a proximité d’un champ ;
  • ne pas allumer de feu, même si vous pensez avoir pris toutes les précautions utiles ;
  • ne jetez pas vos mégots par la fenêtre de votre véhicule ;
  • le brûlage de déchets verts demeure interdit dans le département par arrêté préfectoral.

La sécurité des espaces naturels du département est la responsabilité de chacun. La responsabilité civile et pénale peut être engagée en cas d’atteinte aux personnes ou aux biens.

incendie en forêt et dans les champs

La grande majorité des incendies est provoquée par l’homme et ses activités. La plupart sont la conséquence d’étourderie, de manque d’attention et de vigilance ainsi que d’un manque de civisme et le non respect de la réglementation. L’emploi du feu en forêt et à moins de 200 m d’un espace sensible est à proscrire.

Que risquent les auteurs d’un incendie volontaire ou involontaire ?

Selon l’article 322-6 du Code pénal,

La destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien appartenant à autrui par l’effet d’une substance explosive, d’un incendie ou de tout autre moyen de nature à créer un danger pour les personnes est punie de dix ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende.

Lorsqu’il s’agit de l’incendie de bois, forêts, landes, maquis, plantations ou reboisements d’autrui intervenu dans des conditions de nature à exposer les personnes à un dommage corporel ou à créer un dommage irréversible à l’environnement, les peines sont portées à quinze ans de réclusion criminelle et à 150 000 euros d’amende.

Les départs de feu involontaires sont également sanctionnés. Dans ce cas, la justice prévoit des peines pouvant aller de deux ans de prison et 30.000 euros d’amende à 3 ans de réclusion assortis de 45.000 d’amende.

Juillet 2019 : La chaleur, la sécheresse et le vent déclenchent des incendies dans les champs. Mardi 23 juillet, 527 hectares se sont enflammés. Les pompiers ont pu protéger les corps de ferme © France 3 Normandie
Juillet 2019 : La chaleur, la sécheresse et le vent déclenchent des incendies dans les champs. Mardi 23 juillet, 527 hectares se sont enflammés. Les pompiers ont pu protéger les corps de ferme © France 3 Normandie

Vigilance sécheresse dans l’Eure

Alerte Préfecture

Interdiction de brûlage des déchets verts prolongée jusqu’au 10 septembre 2020

En 2019, 527 ha de champs ont brûlé dans l’Eure (vidéo, source France 3 Normandie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez