Saint-Pierre du Vauvray
02 32 599 106

Destruction des nids de frelons asiatiques

Destruction des nids de frelons asiatiques

Nid de frelon asiatique (Vespa velutina)
frelon asiatique

L’Agglo prend en charge la destruction des nids de frelons asiatiques

En complément de la participation financière du département, l’Agglo Seine-Eure prend en charge à 100 % la prestation de destruction des nids de frelons asiatiques, sous réserve d’une confirmation par la police rurale. Cette participation se fera via le Groupe de Défense Sanitaire de l’Eure (GDS 27).

Si vous constatez la présence d’un nid de frelon asiatique sur le territoire, n’hésitez pas à informer le service rivière et milieux naturels au 02 32 50 89 52, ou la police rurale police.rurale@seine-eure.com. Pour la prise en charge, vous devez fournir :

  • une ou plusieurs photos pour identifier l’espèce et le nid ;
  • L’endroit du nid et sa hauteur ;
  • L’adresse ;
  • Les coordonnées de la personne

Si la photo n’est pas possible, un agent de la police rurale se déplacera.

Ensuite, la police rurale enverra un mail de prise en charge à l’usager avec le lien du site du GDS 27 afin de choisir une entreprise pour la destruction du nid.

carte du frelon asiatique

Le frelon adulte se nourrit de fruits mûrs et de nectar. Pour nourrir ses larves, il capture différents insectes (mouches, guêpes, abeilles, papillons, …).

Un risque supplémentaire d’effondrement des colonies d’abeilles :

Pour capturer les abeilles domestiques, il se place en vol stationnaire à l’entrée d’une ruche ou patrouille au-dessus des fleurs fréquentées par les abeilles.

Sa taille plus importante et ses grandes pattes lui permettent de saisir une abeille et de l’emporter avec lui. Il ne gardera de l’abeille que le thorax et en fera une boulette qu’il emportera pour nourrir les larves de sa colonie. C’est un nouveau facteur d’affaiblissement des ruches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez