Courrier à la Région pour réouvrir des dessertes en gare de Saint-Pierre du Vauvray (27430)

Courrier à la Région pour réouvrir des dessertes en gare de Saint-Pierre du Vauvray (27430)

Lundi 16 janvier, dans une conférence de presse, la Région Normandie a annoncé le renforcement des dessertes ferroviaires en gare de Pont de l’Arche, passant de 4 arrêts quotidiens à 12.

Nous applaudissons cette décision, qui met en avant le train comme moyen de déplacement alternatif et moins polluant que la route. L’offre de desserte avait fortement diminué en 2019, malgré la mobilisation des usagers.

Le sujet des RER métropolitains fait l’actualité depuis les déclarations du Président de la République le 27 novembre 2022, et a été renforcé par les récentes préconisations du Conseil d’Orientation des Infrastructures, qui appellent à renforcer l’offre ferroviaire partout où cela est possible, pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports.

Nous souhaitons nous inscrire dans cette volonté de la Région et de SNCF Connect de participer à la décarbonation de nos mobilités, en demandant également le retour des dessertes en gare de Saint-Pierre du Vauvray, en direction de Rouen et de Paris.

Ci-dessous notre courrier au Président Hervé Morin et au Vice-Président en charge des Transports, Monsieur Jean-Baptiste Gastinne.

Monsieur le Président,

Monsieur le Vice-Président en charge des mobilités,

Avec la crise énergétique qui touche les collectivités et nos concitoyens, la flambée des coûts de carburants et la nécessité de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, je vous sollicite pour la mise en place d’une solution rapide, qui ne nécessiterait pas d’investissement et permettrait un report des moyens de déplacement en faveur du train.

Il s’agit de réinscrire dans la grille horaire de la ligne Paris-Le Havre des arrêts en gare de Saint-Pierre du Vauvray, matin, midi et soir.

Ces arrêts ont existé jusqu’à 2019, et leur suppression a favorisé un report vers l’usage de la voiture individuelle comme moyen privilégié, mais en plus en plus onéreux, de se déplacer dans les zones rurales.

La gare de Saint-Pierre du Vauvray dispose d’un grand parking, et d’un accès direct sur la rive droite de la Seine et le plateau du Vexin jusqu’aux Andelys, grâce au pont reliant Saint-Pierre à Andé. Le village est également directement relié à la nationale RD6015 et à l’autoroute A13 au niveau de la sortie d’Heudebouville.

La remise en place de dessertes serait une opportunité précieuse pour les salariés, les étudiants, les personnes ayant besoin de se déplacer pour raisons de santé ou simplement pour les loisirs, en leur permettant de se rendre en ville sans participer à la congestion et à la pollution de l’espace urbain et des accès routiers.

Par ailleurs, Saint-Pierre du Vauvray voit progresser sa fréquentation touristique de façon importante depuis la crise du Covid, avec un accès direct sur plusieurs itinéraires de randonnée, la Seine à vélo et des sports de plein air de proximité (activités nautiques, escalade…).

C’est un pôle commercial en plein développement, avec la vente de plusieurs commerces se remettant au goût du jour. L’Hostellerie de Saint-Pierre a engagé d’importants travaux et emploie aujourd’hui une dizaine de salariés sur la commune. Le restaurant La Teurgoule, d’une importante notoriété locale pour sa cuisine fait maison à des prix abordables, vient de trouver un repreneur. Nous disposons également de 3 terrasses, de plusieurs commerces de bouche, boulangerie, boucherie, marché dominical, supérette.

Avec la nécessité de réduire notre consommation foncière pour tendre vers le Zéro Artificialisation Nette, nous développons actuellement, avec le soutien de l’Agglomération Seine-Eure, de la Région et de l’EPFN, un nouvel écoquartier sur les 3,5 ha de friche de l’ancienne usine Labelle. En plein cœur de village, ce nouveau quartier a pour vocation d’accueillir près d’une centaine de nouveaux habitants et de nouvelles activités économiques.

Enfin, nous développons avec le soutien de l’Agglomération une politique de déplacements apaisés au sein du village (zone trente, zone de rencontre, aménagements pour les piétons, chaussées à voie centrale banalisée…), ainsi qu’une extension des itinéraires cyclables. Les transports collectifs se développent aussi avec la connexion du village au BHNS (Bus à Haut Niveau de Service).

Le maillon manquant à cet effort de décarbonation de nos déplacements à la campagne est l’absence du train.

Cela est d’autant plus difficile à vivre pour les habitants, et à comprendre pour les visiteurs de passage, que Saint-Pierre du Vauvray a été une gare importante dès la première moitié du XXème siècle, lorsque le village était un lieu de villégiature prisé, à 100 kilomètres de Paris, avec ses nombreux hôtels et restaurants, son camping, ses commerces variés, ses concours de pêche, son club de natation, sa course cycliste.

L’appétence pour les loisirs de proximité et la qualité de vie aux portes des métropoles, plaide aujourd’hui pour un nouveau développement de cette offre de transport qui correspond pleinement aux aspirations d’une mobilité plus propre, dans le respect de l’environnement et de la santé humaine.

Je vous remercie pour l’intérêt que vous accorderez à notre demande, avec la volonté de nous accompagner dans cette revitalisation à moindre coût de notre beau village de l’Eure.

20230119-Courrier-Conseil-Régional-Réinscrire-dans-la-grille-horaire-de-la-ligne-Paris-Le-Havre-des-arrêts-en-gare-de-Saint-Pierre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez